Archive pour la catégorie 'Interviews'

Confessions d’un confesseur… Daniel Latif, créateur et webmaster du site Javoue.com

Mercredi 16 mai 2007
Javoue.comDepuis sa création en 1998, tout le monde connaît Javoue.com et bien sûr tout le monde en a parlé. Je me suis ainsi attelée à à la préparation d’une interview de son créateur, que j’ai voulu actuelle et précise, afin de vous faire découvrir toujours un peu plus la personnalité de Daniel Latif. Car c’est bien lui qui valide scrupuleusement les aveux en les choisissant avec soin et minutie. La qualité de ce confessionnal en ligne vient donc du travail qu’il accomplit pour sélectionner les aveux les plus croustillants jamais publiés sur le net. Ce qui, selon moi, distingue d’abord Javoue.com des autres sites de confession, c’est sans doute sa longévité et sa popularité inébranlable, la même qui lui a permis d’être consacré ” Site le plus personnel ” par les internautes de Yahoo en juin 2005. Je suis donc partie à la rencontre de ce confesseur pas comme les autres qui m’a reçu dans une ambiance intimiste et propice aux révélations…
Marine : Expliques-moi un peu le concept de ton site ?
Daniel : Le concept de Javoue.com c’est de venir avouer tout ce que l’on a sur la conscience et de lire les aveux des autres qui sont classés sous différentes catégories. Il y a les ” bêtises “, les ” amours “, les ” adultères “, les ” inclassables “, etc. C’est en fait un confessionnal en ligne où l’on peut avouer tous ses pêchés.

Marine : À quel âge as-tu créé Javoue.com ?

Daniel : J’avoue… .com (rires), j’ai créé le site à l’âge de 14 ans.

C’est assez jeune 14 ans je trouve… Tu as tout de suite attiré des gens de tout âge ou bien tes avoueurs étaient plutôt de la même tranche d’âge que toi ?

Les âges étaient déjà variés. Comme on le voit dans le règlement il n’y a aucune restriction d’âge, tout le monde est le bienvenu. C’est assez étonnant mais on trouve tous les âges, j’ai des mamies et des papis de temps en temps ; j’ai aussi des gens très jeunes, trop jeunes même, ça se voit à l’orthographe…

Très jeunes, c’est-à-dire ?

Je reçois des aveux d’enfants de 7 ans, 8 ans, etc. C’est la nouvelle génération qui commence à venir sur Internet, qui a déjà un I-pod dans les oreilles (rires).

Finalement on connaît bien ton site, mais on sait peu de choses sur toi. Qui es-tu Daniel ? Comment te définis-tu ?

Je suis étudiant en lettres modernes à la Sorbonne, j’ai 21 ans et je m’occupe toujours du site Javoue.com qui marche très bien. Maintenant, comment me définir ? Ça c’est une très bonne question ! Je suis quelqu’un de raisonnable, sérieux, à la recherche de l’âme soeur … (rires) non je rigole, c’est fait ça !

Tu dois aussi être un peu curieux pour aimer connaître la vie des gens ?

Exactement, je suis très curieux, mais disons aussi très sociable. J’aime beaucoup le contact avec les gens, parler avec eux, les découvrir, voir comment ils vivent, savoir ce qu’ils pensent, tout cela sans vouloir trop m’immiscer dans leur vie intime bien sûr. En fait j’aime bien me servir de mes yeux, de mes oreilles pour observer ce qui se passe autour de moi car on peut le dire, je suis assez ouvert.

J’ai remarqué que depuis la création du site, le nombre d’avoueurs n’a cessé d’augmenter. Comment gères-tu la promotion de ton site ?

Il n’y a pas de promotion particulière pour Javoue.com, il ne bénéficie, comme on peut le voir, d’aucune publicité. Et comme je ne gagne rien par rapport au site, je ne peux pas me permettre de faire de la publicité. C’est vraiment le bouche-à-oreille qui a lancé le site et par la suite, de nombreux médias ont parlé de Javoue.com et cela a popularisé le site. Le site plaît, donc il a circulé très rapidement sur Internet.

Peux-tu me dire, approximativement, dans quelle catégorie tu reçois le plus d’aveux ?

J’ai beaucoup d’aveux dans la catégorie ” amour fou “.

Et que contient cette catégorie ?

Elle recueille les déclarations d’amour, qu’ils soient platoniques, impossibles, ou réels. L’amour est un thème très important dans le site et dans la vie je pense. Concernant le nombre d’aveux, la catégorie ” amour fou ” est suivie de très près par les catégories ” bêtises ” et ” ras le bol “. Et je crois bien que l’année 2007 va être l’année de toutes les bêtises (rires).

Eh bien, ça promet alors… ! Plus tu reçois d’aveux, plus la sélection doit être rude. Comment as-tu réévalué tes critères de sélection depuis ?

Il y a d’abord un critère qui ne changera jamais c’est l’orthographe. Je suis très exigeant concernant le respect de la langue française et de l’orthographe française. Je songe même à devenir Académicien ! (rires). Ainsi je ne supporte pas le langage sms dans les aveux, je trouve ça irrespectueux pour ceux qui les lisent. Les confessions sont un sujet important, on ne fait pas de déclaration d’amour crédible en langage chat ou sms, genre : ” tu c ke jte kiffe ?! lol ” (rires). L’orthographe c’est honorable je trouve, ça se respecte. D’ailleurs dans un livre par exemple, il est hors de question de lire des fautes d’orthographe, ça va de soit, non ? Eh bien, sur mon site, c’est pareil. Sinon, j’ai également de nouveaux critères d’appréciation des aveux comme l’âge - car je ne valide plus les aveux des gens en dessous de 15 ans -, l’intérêt du contenu aussi car les aveux du type ” J’avoue que j’ai mangé une carotte aujourd’hui ” ne retiennent pas l’attention ! Enfin, mais cela existe depuis le début du site, je filtre les aveux à caractère racistes, pédophiles, etc. Question d’éthique. Je voudrais dire que je privilégie les avoueurs ayant une très belle plume, un très beau style d’écriture et d’humour. D’ailleurs, les aveux comme cela obtiennent la mention ” meilleur aveu “.

Parmi tes avoueurs les plus fidèles la plupart te sont inconnus et d’autres font partie de tes amis. Je voudrais savoir si anonymes et amis ont la même chance d’être élus meilleur aveu ?

Oui il y a une égalité des chances absolue. La preuve en est qu’Antibiotik, que je ne connais pas, est le premier meilleur avoueur du site alors que Fiston, un ami, n’est que le troisième. Je refuse d’être corrompu, je tiens à rester objectif.

Peux-tu m’avouer maintenant quel genre d’aveux te fait rire ?

Je vais vous donner des exemples. Il y a celui de Cabestine qui disait que puisqu’elle vivait seule, en rentrant chez elle le soir elle lançait instinctivement à ses poissons rouges : ” salut les gars ! “, ou alors celui de Sarah de Lille qui racontait que même depuis qu’elle habitait seule, elle prenait toujours le soin de fermer à clef la porte des toilettes ou de crier ” c’est bon, je prends ! ” lorsque le téléphone sonnait. Voilà le genre d’aveux qui me fait vraiment rire !

En regardant ton press-book, j’ai remarqué que tu avais été beaucoup sollicité par les médias. Ont-ils eu une certaine influence sur la fréquentation de ton site ?

Ça on peut le dire. Je vais vous raconter une anecdote d’ailleurs : il y a peu de temps, j’ai eu un incroyable nombre d’aveux provenant du Québec. J’ai alors fait ma petite enquête et j’ai vu que Radio Canada avait parlé de mon site et en avait vanté le concept. Je constate d’ailleurs une très grande popularité du site dans ce pays. Et en 2001 lorsque M6 a consacré un reportage sur moi et mon site dans l’émission ” i Minute “, j’ai eu 37000 visiteurs dans la soirée. Maintenant quand Libération ou Le Monde parlent de moi (ce qui est déjà arrivé !), je reçois des aveux d’intellectuels ayant une belle plume, et c’est cela qui donne de la qualité à mon site.

Peux-tu m’avouer quel est le dernier média à t’avoir contacté ?

C’est encore une fois M6 qui m’a appelé, il y a quelques temps, pour un projet d’émission mais je ne connais pas encore la suite des évènements à ce propos.

Question plus réflexive maintenant… Qu’est-ce qui selon toi fait la force et la singularité de ton site ?

Je dirais que mon site, c’est l’école de la vie. Tout ce qui se passe dans la vie, se passe également sur Javoue.com. On observe facilement à travers le site les moeurs de notre société, les mentalités, les préoccupations de la population moderne. En lisant les aveux, on s’y reconnaît, on se sent moins seul dans notre bêtise par exemple. Il y a enfin un endroit où l’on peut dire tout ce que l’on n’a jamais osé dire et ce, anonymement. Car je trouve qu’il y a un manque de communication entre les gens de nos jours, on ne peut plus dire à une fille dans la rue qu’on la trouve jolie sans que l’on passe pour un mec louche. Cela me fait penser à un aveu d’un certain Adrien qui racontait qu’il avait rencontré une jolie fille dans la rue et qu’il lui avait lancé ” Va ce soir sur Javoue.com ! “. Quelques jours plus tard, la fille en question a laissé un aveu à l’attention de ce fameux Adrien et j’ai procédé ensuite à l’échange d’adresse mail.

As-tu des détracteurs, des personnes qui te dénigrent et qui souhaitent s’approprier le même concept que toi ? Si oui, qu’as-tu à leur répondre ?

Oui bien sûr c’est normal d’être critiqué et jalousé. Je n’ai rien à dire à ces gens qui en voudraient à ma réussite, ça me passe au-dessus de la tête. La seule chose qui me viendrait à l’esprit peut-être par rapport à ce genre de choses serait une citation de La Bruyère qui dit qu’ il y a des esprits inférieurs et subalternes qui ne semblent faits que pour être le recueil, le registre, le magasin de toutes les productions des autres génies. Ils sont plagiaires [… ], ils ne pensent point, ils disent ce que les autres ont pensé[… ]. Ils n’ont rien d’original et rien qui n’est à eux . alors cette phrase peut paraître complexe mais est très bien tournée et exprime bien ce que je veux dire. Je laisserai les lecteurs de cet article méditer dessus car comme on dit - à tort - aujourd’hui : ” les mots parlent d’eux-mêmes ” !

Comment vois-tu le futur de Javoue.com ?

Je le vois comme son passé et comme son présent, c’est-à-dire, en perpétuelle évolution. Chaque aveu crée le futur de Javoue.com. Je vais essayer d’augmenter la qualité du site et des aveux. De nouvelles fonctionnalités vont arriver, peut-être des surprises…

On sent que tu ne veux pas en dire trop, je me trompe ? !

Oui je n’aime pas trop parler avant que les choses n’arrivent réellement, mais je peux dire qu’il va y avoir de bonnes surprises concernant le site, je vais y travailler !

En 2005 tu as sorti un livre Javoue tout - Confession contemporaine (paru aux Éditions CV Mag) qui compile une partie des aveux de ton site. Quel était le but de cette sortie ?

Mis à part pour fêter les 5 ans du site, je voulais rendre concrète l’image de Javoue.com. Ce livre a un aspect pratique car il peut être lu et emporté, ce qui fait que l’on peut continuer à lire les aveux de Javoue.com sur la plage par exemple, ou dans tout endroit où l’on n’a pas accès à Internet. On peut les lire entre amis, autour d’un feu, etc. Le livre que j’ai sorti invite à la convivialité. J’ai même un avoueur qui est professeur de français et qui avait fait commander des livres Javoue tout - Confession contemporaine à ses élèves et il avait organisé des séances de lecture à voix haute des confessions pendant les heures de cours.

C’est vrai ? !

Oui absolument, les gens ont du mal à me croire et même les journalistes à ce que je vois ! Cette personne s’appelle Jean-Pierre et il a beaucoup aimé le concept du livre. Mon ancien professeur de littérature a avoué avoir beaucoup aimé mon livre et avoir elle aussi organisé des séances de lecture à ses classes de 1ère littéraire. Tout cela, je l’avoue, me fait énormément plaisir.

Ce livre a pu également faire connaître les confessions de ton site à des gens qui n’avaient pas facilement accès à Internet, non ?

Oui j’ai effectivement voulu penser à ces gens qui n’avaient pas Internet ou tout simplement qui ne supportent pas lire sur un écran d’ordinateur, car mine de rien, ça fatigue. J’ai voulu sélectionner dans ce livre les aveux qui méritent vraiment d’être lus pour que les gens ne regrettent pas d’avoir acheté ce livre et pour différencier le site de son support écrit.

As-tu le projet d’un Tome 2 de Javoue tout - Confession contemporaine ?

Bien sûr le deuxième tome est en cours. J’en profite pour faire une annonce à mes chers avoueurs : si vous voulez être dans le tome 2, soyez créatifs dans le style, montrez que les avoueurs de Javoue.com savent manier la langue et rendre les aveux agréables à lire par la maîtrise du style. J’aimerais que le second livre soit encore plus croustillant que le premier, ça aussi ça me tient à coeur.

Encore plus croustillant que le premier… Et bien, ça promet de belles surprises ! Pour finir, as-tu un dernier mot à dire à l’intention de tes avoueurs et des lecteurs de l’article ?

Je voudrais que les gens lancent une nouvelle mode, celle de dire ” .com ” après avoir dit ” j’avoue “, ça serait très marrant, non ?

C’est vrai ça serait plutôt drôle, j’avoue… .com ! Ça va comme ça ? !

(rires), oui vous avez tout compris !

Propos recueillis par Marine Deneufbourg.

Daniel Latif créateur de Javoue.com

Samedi 10 février 2007
Cette semaine nous partons à la rencontre de Daniel Latif, le créateur du site javoue.com ; Le confessionnal sur le net où les visiteurs viennent avouer tous leurs pêchés et se soulager la conscience. Les aveux sont classés sous différentes catégories : Amour Fou, Bêtises, Ras le bol, … et le site propose également l’envoi gratuit par e-mail des 10 meilleurs aveux de la semaine. Depuis la création de ce site en 1999, plus de 50 millions de visiteurs sont venus se connecter au site pour lire les aveux. Le site rencontre un succès sans précédent auprès des français et des francophones dans le monde entier, le bouche à oreille fait son effet, puis les médias sont séduits, tout le monde parle de javoue.com
Tout d’abord, je dois avouer que c’est ma première interview… Mais pas de problème je me sens prêt ! J’ai rendez-vous avec Daniel à la terrasse d’un café à Odéon et c’est autour d’un délicieux cappuccino que nous commençons cette interview.
Aujourd’hui je vais enfin savoir qui se cache derrière ce mystérieux webmaster, créateur qui est toujours resté discret et qui a suscité de nombreuses interrogations auprès des avoueurs. Je tâcherai de vous éclairer le plus possible…
Emmanuel : Cette interview sera un peu spéciale, le but de celle-ci sera d’en apprendre plus sur toi et biensûr apprendre le parcours de ton site depuis sa création. Après avoir vu défiler des milliers d’aveux sur ton écran, maintenant c’est à toi de passer aux aveux… Tu as crée le site javoue.com à 14 ans, c’est très jeune, comment t’es venue l’idée de créer un tel site ?

Daniel : L’idée m’est venue en observant mes amis, plus particulièrement sur le chemin du retour quand nous prenions le bus. J’ai remarqué qu’à chaque fois que l’on se retrouvait entre potes, on se racontait très facilement des secrets comme “j’ai signé mon carnet de notes à la place de mes parents” ou bien “je suis tombé amoureux de tel.”… Et puis je voulais savoir ce que les gens pensent, qu’ils puissent avouer tout ce qu’ils ont sur le coeur, histoire d’être tranquille. J’avais également des choses à dire, et c’est là où j’ai crée un site où tout le monde pouvait venir avouer, se confesser anonymement et lire les aveux des autres… Là javoue.com est né !

Emmanuel : Tu dis “j’avais également des choses à dire…”, est-ce que tu avoues ?

Daniel : Oui, j’avoue… .com (Rires..) Oui j’ai pris l’habitude de rajouter le .com après chaque j’avoue. Ca surprend un peu au début, mais on s’y habitue.

Emmanuel : Quel est ton pseudo ?

Daniel : Ah ! Ah ! Je ne le dirai pas. Ils ne sont pas très difficiles à trouver, suffit de chercher un peu…

E : Je vois ton presse book, M6, Libération, Le Monde, NRJ, Europe 1, Europe 2, meilleur site de france par Yahoo… T’attendais-tu à un tel succès ?

D : Non, ça a été une grande surprise le jour où M6 m’a appellé pour m’interviewer. Et pour le trophée Yahoo c’était le grand étonnement. D’ailleurs la cérémonie de remise des prix se passait la veille de l’épreuve de bac de philosophie. Alors que tout le monde stressait et révisait comme des fous, j’étais en train de déguster le champagne avec Fiston et la team Yahoo. Très bon souvenir.

E : Parles-moi un peu du livre J’avoue tout - Confession Contemporaine.

D : Pour fêter les 5 ans du site Javoue.com, j’ai fait une sélection des aveux les plus croustillants, une sorte de florilège et j’ai fait le livre J’avoue tout, qui est sorti dans les librairies en novembre 2004.

E : Qu’est ce qui te surprend le plus dans les aveux que tu lis ?

D : Les fautes d’orthographes…

E : Oui il y a un règlement assez long à ce propos, je suppose que tu dois être incollable en orthographe ?

D : Ca va, je me débrouilles pas mal. On va dire que je ne supporte pas le langage de chat ou le langage sms.

E : Combien d’aveux reçois-tu chaque jour ? Et combien d’aveux sont validés, comment ça se passe ?

D : Je reçois chaque jour plus de 300 aveux, et j’en valide environ 10 par jour. Je lis tous les aveux que je reçois et je fais ensuite une sélection.

E : Quels sont les critères de validation ?

D : Je crois qu’il y a un seul critère majeur qui joue dans la publication d’un aveu… C’est l’orthographe. Dès que je vois un aveu mal rédigé, avec pleins de fautes, écrit en langage sms, je supprime directement.

E : Comment sélectionnes-tu les meilleurs aveux ?

D : Il n’est pas si facile d’obtenir la mention “meilleur aveu” ! Pour qu’un aveu soit “meilleur aveu” il suffit qu’il me fasse mourrir de rire et c’est une tâche très dure. Beaucoup de gens tentent le meilleur aveu mais en vain. Tout est dans la manière d’écrire l’aveu, dans le style…

E : Beaucoup d’avoueurs, notamment avoueuses souhaitent en savoir plus sur toi, voir ta photo… Je pense aux aveux de Eveil.yup, Shiva zina et bien d’autre encore. Pourquoi tant de mystère ?

D : Il n’y a pas de mystère, je n’ai pas eu l’envie de faire de page à propos de moi. Sûrement une question de flème… Mais je m’efforce de répondre à toutes les questions que l’on me pose à travers les aveux ou les mails. Je songerai à l’avenir à ouvrir un fan club.

E : Connais-tu les avoueurs de ton site ?

D : Non, je ne les connais pas tous. J’en connais quelques un… Certains mieux que d’autre. Fiston et Pandakiss, ce sont les deux pseudos qui me viennent à l’esprit, sont des potes de lycée.

E : Quel est l’aveu le plus fou que tu as lu ?

D : Je crois que c’est l’aveu d’Adrien qui m’a le plus marqué. Il avouait qu’il avait rencontré une très jolie fille dans la rue, ils se sont croisés, elle le regardait elle aussi, et en partant il lui a crié : “Viens ce soir sur www.javoue.com“. Le soir il est venu avouer qu’il avait rencontré une très jolie demoiseille et qu’il espérait qu’elle lise son aveu et qu’elle lui réponde… La demoiselle en question est venue avouer deux jours plus tard, et j’ai fait l’intermédiaire pour l’échange des emails et puis ils se sont revus.

E : Est-ce qu’un(e) avoueur(se) t’a déjà reconnu dans la rue ?

D : Oui, dans le métro il y avait une femme qui n’arrêtait pas de me fixer. Et au moment où j’allais lui demander pourquoi elle me regardait comme ça, elle m’a lancé un : “Hé mais toi, je te connais !?! Mais mince, je ne me rappelle plus d’où ni comment ?”. Et je lui ai répondu : “Ah bon ? Sur M6 peut-être ?” Elle : “Si si ! Mais, ahhh !!! Je sais plus…”. Elle avait l’air bouleversée mais soulagée quand je lui ai dit.
Pendant une exposition, quelqu’un est venu me demander si c’était moi Daniel de Javoue.com. J’ai répondu “Non, il y a erreur !”. Le gars m’a regardé bizarrement et est parti. C’est quelque minutes après que mon pote m’a rappellé que je portais un tee-shirt “JAVOUE.com”. Je suis allé voir le gars et je lui ai tout avoué après. J’avoue on a beaucoup rigolé…

E : Quels sont tes avoueurs(es) préférés ?

D : Antibiotik, Fiston, Karma Police, Plat Epicé… La liste est longue…

E : As-tu d’autres projets en cours ?

D : Oui un deuxième livre. Je n’en dirai pas plus pour le moment. L’interview s’est super bien passé, alors que je finis mon deuxième cappuccino, Daniel me dédicace mon livre J’avoue tout. Je vous le conseille à tous, il est très facile à lire et très marrant. Bon courage, bravo à toi, et merci encore pour cette interview Daniel !

Pour plus d’informations : http://www.javoue.com
Le livre : J’avoue tout - Confession contemporaine par Daniel Latif (sorti dans toutes les librairies).

Propos recueillis par Emmanuel Leduc.